PASSEURS D’IMAGES OCCITANIE

LA COORDINATION RÉGIONALE

 

La coordination régionale est l’interlocutrice privilégiée des porteuses et porteurs de projet. Au niveau national, 21 coordinations animent le dispositif en métropole et outre-mer. Depuis 2010, cette mission en Occitanie est assurée par l’association La Trame avec la collaboration de Cinémaginaire.

Structure ressource, La Trame aide et soutient la mise en place des projets. Elle anime le réseau régional et propose des journées de rencontres destinées aux porteurs de projets et aux personnes relais. Ces actions ont pour but de sensibiliser à la dimension artistique et éducative de l’image dans sa pluralité, d’apporter l’aide nécessaire dans le montage de projet, de questionner l’approche des publics et ou encore d’approfondir des thématiques spécifiques (son, narration, etc.).

Le dispositif Passeurs d’images Occitanie est accompagné au long de l’année par un comité de pilotage constitué de :

DRAC - Occitanie
Logo La Trame

L’APPEL À PROJET RÉGIONAL

ENJEUX

Ce dispositif propose d’expérimenter des espaces de pratiques, de rencontres et de créations entre des œuvres, des artistes du cinéma ou de l’audiovisuel et des jeunes. Il s’agit de créer des échanges, de développer une production originale tout en contribuant à favoriser la place de la culture dans le quotidien d’habitant.e.s de quartiers en difficulté.

Ce dispositif d’éducation aux images, participe à la mise en oeuvre des politiques publiques et des initiatives privées concourant à l’éducation et à l’émancipation des citoyens. Sa vocation est de s’adresser à différents publics éloignés de l’offre cinématographique et plus largement audiovisuelle. Les actions sont menées en milieu urbain comme en milieu rural et s’inscrivent dans les conventions CNC – Etat – Région.

Ces enjeux nécessitent de mobiliser plusieurs partenaires sur un territoire et sur le long terme.

LE VOIR ET LE FAIRE

Le dispositif allie deux actions complémentaires : le voir et le faire, la diffusion et la pratique.

La mise en place du dispositif doit comprendre au minimum :

  • un atelier de pratique artistique : pratique audiovisuelle, de programmation, de sensibilisation au cinéma,
  • une séance de cinéma en plein air ou une séance accompagnée en salle de cinéma.

QUELLES DISCIPLINES ?

  • Cinéma : Fiction, animation et documentaire
  • Audiovisuel : Télévision, clips, etc.

Selon la cohérence du parcours, des ouvertures sont possibles :

  • Art numérique : Mapping, Light painting, dispositif vidéo, etc.
  • Multimédia : Contenus numérique, 3D, webdoc, VR, jeux vidéos, etc.

Découvrez les films d’ateliers réalisés en 2020 par les porteurs de projet

ZONES GÉOGRAPHIQUES

Les projets retenus doivent concerner un ou plusieurs quartiers prioritaires ou un territoire dit de revitalisation rural.

L’action peut se dérouler sur le territoire et/ou s’adresser à des populations issues de ces zones. Elle peut, tout en s’adressant prioritairement aux habitant.e.s de ces territoires, favoriser une mixité sociale et/ou intergénérationnelle.

Les cartographies des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) ainsi que les listes des zones rurales de revitalisation (ZRR) sont accessibles en ligne.

Afin d’assurer l’éligibilité de votre candidature, vérifiez en amont vos secteurs d’interventions.

QUI PEUT DÉPOSER UN PROJET ?

ACTEURS CULTURELS
Association, cinéma, service culturel, centre culturel, festival ou médiathèque.

STRUCTURES D’ACCOMPAGNEMENT DES PUBLICS (des champs sociaux et éducatifs)
Maison de quartier, centre de loisirs, espace jeunesse, MJC, Fédération d’Éducation Populaire, association de solidarité, structure PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse)

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET LOCALES
Dans la mesure où elles ont les compétences et savoir-faire en matière d’action sociale et/ou culturelle, associées à une ou plusieurs structures culturelles et/ou structures d’accompagnement des publics.

MULTIPARTENARIAT

Les projets présentés doivent mutualiser des partenariats sur le territoire et montrer une connaissance des enjeux territoriaux pour les publics concernés.

Les projets doivent obligatoirement associer trois structures :

  • culturelle du champ du cinéma ou de l’audiovisuel
  • d’accompagnement des publics
  • de diffusion

 

 

 

ESQUISSE DU DISPOSITIF EN OCCITANIE

 

L’Occitanie est la première région de France métropolitaine en superficie. La Trame, portée par la volonté de mettre en lien des praticien·ne·s et des publics éloignés de la culture, a plusieurs ambition à travers son rôle de coordination.

Ainsi, notre action de coordination souhaite permettre de :

          • couvrir plus largement la région Occitanie
          • préserver une cohérence du dispositif sur un vaste territoire
          • mutualiser des expertises de territoire
          • développer un réseau de professionnels de l’audiovisuel de proximité
          • valoriser les expériences des jeunes

 

__________________

Chaque année le dispositif accueille de plus en plus de candidats à travers une cinquantaine de dossiers déposés. En 2020, nous touchions 12 départements sur les 13 que compte l’Occitanie, maintenant et favorisant une équivalence entre projets ruraux et urbains.

__________________

BILAN 2019

La Trame met a disposition un bilan des actions 2019 qui permet d’avoir une vision globale des actions sur l’ensemble du territoire et des perspectives de développement.

Le bilan 2019 est téléchargeable directement sur le site.