4 Juin 2021

TOTEM 2.0 / Exposition à Cahors

Du 1er au 30 juin, vous aurez la possibilité de découvrir la création du vidéaste de La Trame Alain Chaix, TOTEM 2.0, en partenariat avec les élèves du Lycée des Territoires Cahors-Le Montat, à la Médiathèque du Grand Cahors.

Une œuvre qui interroge sur la pratique des réseaux sociaux par les lycéens : mise en scène et estime de soi, e-réputation, cyber-harcèlement.

Le Totem 2.0 expose les créations, réflexions et témoignages, des élèves de 3ème EA, CAPA 2 et bac pro SAPAT du lycée des Territoires. Ils ont répondu aux questions : quels usages ai-je des réseaux sociaux ? Suis-je e-responsable ? Quels regards est-ce que je porte sur les autres ? Sur moi-même ? Avec Alain Chaix (vidéaste de l’association La Trame) et leurs professeurs, les lycéens ont créé des cinémagraphes (des photographies animées d’un léger mouvement répétitif), écrit des tweets, réalisé des portraits photographiques et des portraits sonores. Le contexte a modifié les réflexions et les créations devenant aussi un véritable témoignage des jeunes ados en milieu rural durant la pandémie. Bâtie en planche de bois, monté sur des roulettes, le Totem diffuse simultanément sur 3 écrans leurs réalisations sonorisées.

Cette résidence d’artiste au sein du lycée agricole du Montat à Cahors fut l’occasion pour le vidéaste Alain Chaix d’interroger la pratique des réseaux sociaux de lycéens. Mise en scène et estime de soi, e-réputation et cyber-harcèlement…

Autant d’usages et de problématiques souvent jugés néfastes et mortifères à l’heure d’un activisme digital – #MeToo #blacklivesmatter – pourtant salutaire.

L’interruption du projet au printemps 2020 à l’occasion de la crise sanitaire liée à la COVID 19 résonna d’un écho particulier en ce sens qu’elle légitima encore d’avantage pour chacun d’entre nous l’usage des réseaux par l’injonction d’observer une stricte « distanciation sociale ». Pour Totem 2.0 le vidéaste et les élèves ont écrit, filmé, pris du son, non pas au service d’un récit et d’une dramaturgie conventionnels, mais pour une construction plus brute et désordonnée. Au sein d’une installation audiovisuelle images et sons se combinent toujours différemment, en temps réel, selon un algorithme imaginé pour l’occasion, ceci afin d’anonymiser la parole et de tendre à une universalité du propos.

Découvrez des ressources en lien avec l’exposition sur le site de la Médiathèque du Grand Cahors.

 

Un projet soutenu par la DRAC Occitanie / Ministère de la Culture, La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et le Lycée des Territoires Cahors-Le Montat.